B.I.P.

 Les Brigades D’Intervention Poétiques


   DOSSIER


 

 

 

Les B.I.P. ?

Les Brigades d’Intervention Poétique ont été créées au Centre Dramatique National de Reims
en décembre 1998, lors de la création d’un festival de poésie :  » Les Langagières « , grâce à la complicité de Christian SCHIARETTI (metteur en scène) et Jean-Pierre SIMEON (poète contemporain, Directeur Artistique du Printemps des Poètes).

 

juste divertir…

 

Le principe des B.I.P. est simple :

Chaque jour, même heure, même classe, deux comédiens viennent offrir la lecture d’un poème aux élèves sans aucun commentaire ; la porte de la classe s’ouvre discrètement, quelques mots s’échappent et voyagent dans les têtes attablées,
une couleur, une musique… la porte se referme discrètement…
Chut…, à demain !

 

juste réfléchir…

 

L’objectif est de « donner » la poésie comme une parole vivante en l’abordant sous toutes ses formes (univers classique, contemporain ou en chant) tout en s’adaptant à la tranche d’âge concernée.


Le jeu varié des comédien(ne)s tantôt fantasque, jubilatoire ou tout en émotion apporte cette parole livrée sous la forme d’une scène ou d’un dialogue long, court, absurde, rigolo ou qui fait réfléchir. La poésie prend une dimension théâtrale sans tomber dans la profération de vers dans une attitude de déclamation ostentatoire.


En combinaison rouge, ils amènent ce décalage et offrent aux élèves la possibilité de savourer un moment de complicité, en oubliant l’idée de simple « récitation ».

 

BIP



 38 communes,

13 248 interventions,
1250 poèmes
pour 70496 oreilles
depuis 2005.

 


Les B.I.P. en milieu scolaire s’adressent à tous les niveaux (écoles maternelles, primaires, collèges, lycées).

 

À la demande des enseignants, les poèmes peuvent suivre une thématique.

 


 


Bribes de presse


« Les enfants voient des choses qu’ils n’ont pas forcément l’habitude de voir. C’est, adapté aux petits, qui peuvent vivre un vrai moment de partage avec les artistes. »

Flavien VAIREAUX
Courrier picard




« Les bambins pas plus hauts que trois pommes scrutent les intruses. Elles sont déjà venues faire le même cirque. Qui sont-elles? D’où viennent-elles? Et elles n’en disent pas plus. La poésie terminée, Dominique tend la feuille à un élève. « Au revoir ». Les B.I.P s’éclipsent aussi vite qu’elles sont venues…

Frédérique PÉTRÉ
L’Union

 




“Petits moments d’émerveillement et grosses émotions aussi, comme en maternelle où une fillette dira ses premiers mots aux comédiens, la maîtresse expliquant qu’auparavant elle ne parlait pas.”

L’Union

 




« Le silence s’installe. Sans que la maîtresse lève le doigt. En moins de deux minutes, ils déclament à tour de rôle une poésie. « T’as-tu tête à quoi? T’as-tu tête en l’air? T’as-tu tête à claques? T’as-ta tête à quoi?… Le poème claque dans la classe. Explose sur les murs. Rebondit dans les petites oreilles attentives. Thibault et Bruno donnent alors leur poème à l’un des élèves. Ils s’en vont sur la pointe des pieds. Comme si rien ne s’était passé…

F.P. L’UNION



 

Quelques retours


 » Vos poésies étaient belles comme le vent qui souffle au printemps. »

Luigi (un élève)




« Vos poésies sont vraiment très jolies.
Lundi, c’était le petit Louis,
Mardi nous étions partis,
Jeudi, une poésie de Pierre Gripari
Et vendredi… nous serons surpris !
La classe de Sophie vous remercie,
Pour vos poésies. »

Classe de CE1/CE2,
Communauté de Communes du Pays de la Serre

 




« L’intervention des BIP dans nos classes qui est toujours un moment drôle, ludique, théâtralisé, spontané, soudain et bref, qui surprend et capte toujours l’enfant… »

M. Kellner,
enseignant cm1/cm2

 


 

Le fonctionnement

Les 4 interventions d’une B.I.P. se bloquent sur une même semaine. Chaque intervention étant relativement courte (à peine 5 minutes…), un planning établi prend en compte les activités et l’organisation des équipes pédagogiques. Dans un deuxième temps, les élèves peuvent créer leur propre brigade et ainsi continuer à agir au sein de leur école ou auprès d’autres établissements.


VOIR LA VIDÉO

 BIP_2