COMPAGNIE L’ÉCHAPPÉE

Parce qu’il n’y a pas pour nous d’art sans partage, notre projet place L’ENJEU DE LA RELATION AVEC LE PUBLIC comme point central de notre démarche.

Voulant continuer à donner un sens à cette relation, nous mettons en place des initiatives permettant de placer le spectateur au cœur de la production artistique.

Au delà de la dimension quantitative, nous voulons privilégier la dimension qualitative et soutenir « un mouvement artistique qui place la rencontre avec la société à l’origine même de son aventure et qui interroge les formes de ce point de vue là ».

Les relations avec le public ne peuvent se concevoir qu’en termes d’échanges. Nous avons autant besoin de lui qu’il a besoin de nous.


Nous voulons multiplier les contacts permanents avec nos partenaires et la population. Dès lors que l’on privilégie la relation humaine, c’est toute la démarche du théâtre citoyen, au bon sens du terme, qui se trouve réactivée.

Nous voulons proposer des spectacles de qualité, nous voulons travailler sur le long terme, en menant différentes actions adaptées à la recherche, à la fidélisation du public et au développement de son esprit critique.

Le public n’est pas pour nous une masse anonyme.

Nous devons donc aller à la rencontre des gens.

L’important, c’est que les gens aient la possibilité de rencontrer l’œuvre et l’artiste.

Le spectacle n’est qu’un maillon dans la relation.

Cela suppose beaucoup d’inventivité et de fixer le cadre de la relation : informations, animations, formations…


Nous défendons un théâtre où l’on va rire, pleurer, s’étonner, s’insurger, parler du monde, réfléchir, et, surtout, surtout ne jamais s’endormir.

 tapage_prison_reine_obscure_2