LA PETITE MARCHANDE D’HISTOIRES VRAIES

Création 2016, Adaptation pour le jeune public (dès 9 ans) à partir de l’œuvre d’Andersen.


CALENDRIER | DOSSIER LA PETITE MARCHANDE D’HISTOIRES VRAIES | FICHE FINANCIÈRE | FICHE TECHNIQUE


 

Pourquoi priver les enfants d’une histoire triste ?

Ils sont bombardés d’images et de plus en plus dépourvus de modèles qui leur permettent d’échapper à la violence.

Cette violence que l’on retrouve dans les contes d’Andersen est utile pour parler aux enfants d’aujourd’hui qui sont confrontés à une brutalité du monde interférant beaucoup dans leur univers.

Tous les enfants ne subissent heureusement pas des destins traumatiques mais la barbarie du monde autour d’eux existe.

Quand on crée des spectacles pour des enfants, on n’est pas loin de cette idée politique de s’adresser au peuple.

Au théâtre ils peuvent aborder ces questions de la mort, la violence politique, l’injustice, la pauvreté avec les métaphores de la fiction du plateau.

Et l’espoir advient car ils rencontrent sur leur route des personnages providentiels qui vont les aider à apercevoir la générosité de la vie.

Avec cette volonté permanente de considérer les jeunes spectateurs comme des individus exigeants pleinement dotés de sens critique et de second degré.

Il y est question avant tout de visions, de récits, d’échappées… autant de tentatives tragiques et joyeuses d’éclairer un peu, le temps de quelques lignes griffonnées sur un carnet, l’obscurité du monde.

Didier PERRIER

Une fillette se retrouve seule, la nuit du 31 décembre, à devoir vendre des allumettes à des gens qui ne lui en achètent pas. Elle finit par en gratter quelques-unes pour se réchauffer les mains et le reste – à chaque fois, une vision, une histoire lui apparaît, un peu de bonheur, tandis que les réserves de sa boîte s’amenuisent – et pour finir on la retrouve au matin morte de froid, un sourire aux lèvres. Ça, c’est le conte d’Andersen, La petite Marchande d’Allumettes. Sans doute le plus triste de ses contes.

C’est aussi la trame de La petite Marchande d’Histoires vraies, si on admet que la fillette est, cette fois, un couple : Andersen et Chirine, créateur et création – Flaubert ne disait-il pas : « Madame Bovary, c’est moi ? ».

Comme l’héroïne d’Andersen, le tandem Andersen-Chirine se retrouve seul un soir glacé de Saint-Sylvestre, dans une situation d’exil, de détresse et de pauvreté – un camp de réfugiés.

Comme l’héroïne d’Andersen, Andersen-Chirine tente à plusieurs reprises d’allumer l’espoir en inventant des histoires (trois contes que j’ai pris… chez l’auteur danois lui-même : L’Ombre, Le Sanglier de Bronze et, justement, La petite Marchande d’Allumettes), comme autant de petits flacons de kérosène pour éclairer les longues nuits d’hiver.

A la fin de la nuit, d’une certaine manière, « ma » petite marchande d’histoires vraies meurt, puisque le couple n’est plus un couple : Chirine a disparu, s’engloutissant dans la figuration de la mort, pour reprendre l’expression de Vitez, et Andersen s’est révélé à lui-même, ayant accouché d’une histoire – un sourire (ou plutôt une chanson) aux lèvres.

LAURENT CONTAMIN

 

DISTRIBUTION


 

Écriture : Laurent CONTAMIN
Mise en scène : Didier PERRIER
Interprétation : Audrey BONNEFOY, Thibaut MAHIETDelphine PAILLARD

Musique et chants : Chantal LAXENAIRE
Scénographie : Olivier DROUX
Lumières : Jérôme BERTIN
Vidéo : Antoine GÉRARD
Film d’animation : Grégoire LEMOINE
Création sonore : Hélène COEUR
Costumes : Sophie SCHAAL
Photographie : Amin TOULORS
Affiche : Alan DUCARRE
 
Secrétariat : Sylvie BORDESSOULLE
Administration : Marion HARDY



Partenaires publics
Ministère de la culture / DRAC des Hauts-de-France (NPDC-P)
Conseil régional des Hauts-de-France (NPDC-P)
Conseil départemental de l’Aisne
Conseil départemental de l’Oise
Ville de Saint-Quentin (02)



Coproducteurs
Le Palace de Montataire (60)
Maison des Arts et Loisirs de Laon (02)
Communauté de Communes Bocage-Hallue (80)
Communauté de Communes Val de Somme (80)
Ville de Corbie (80)



Partenaires de diffusion
Communauté de Communes des Pays de la Serre (02)
Communauté de communes de Saint-Simon (02)
Lycée Jean de La Fontaine de Château-Thierry (02)
Théâtre de la Verrière de Lille (59)
Maison des Arts et Loisirs de Gauchy (02)
Centre culturel Jacques Tati d’Amiens (80)
V.O. en Soissonnais (02)

 

PROJET DE SCÉNOGRAPHIE


 


INSTANTS DE RÉPÉTITIONS



BANDE-ANNONCE